Dutrizac. Congédiement politique ?

Comment qualifier le congédiement d’un animateur dont l’émission est la plus populaire à la radio dans son créneau d’après-midi ?

Les patrons de Cogeco, propriétaire du 98,5 FM, ont dit que le congédiement de Dutrizac était pour renouveler la programmation.  La direction en est «venue à la conclusion qu’il était temps de remanier la ­programmation et de proposer un contenu renouvelé dans le créneau convoité du midi.»

Renouveler, alors qu’en mars dernier lors de l’annonce des sondages radio, la direction du 98,5 fm était venue au micro de l’émission de Dutrizac pour dire que son émission reviendrait à l’automne prochain.

L’émission la plus populaire dans son créneau, la direction confirme le retour de l’émission, puis un vendredi après-midi du début juin, on met fin à l’émission. Il y a quelque chose qui cloche.

On ne met pas fin à quelques chose qui marche et qui est en haut des sondages, juste pour renouveler la programmation. On le fait quand l’émission est en perte de vitesse, ce n’est justement pas le cas ici. Pas logique tout ça.

Boycotté par le PLQ

Depuis des années, le Parti libéral du Québec boycottait l’émission de Benoit Dutrizac. On n’aimait pas ses questions directes, sans compromis, qui mettaient le doigt sur le problème et auxquelles il fallait répondre sans sortir son éternelle cassette.

Les libéraux ont boycotté Dutrizac et ont plutôt choisi d’aller, à la même station, chez Arcand le matin qui a un ton dur et semble inflexible, mais qui dans le fond sait très bien où s’arrêter et ne pas aller trop au coeur du problème. Arcand est critique, il brasse un peu, mais reste à la surface. Il est comme un chien qui jappe très fort, mais qui n’attaque jamais. Il ne fait pas peur aux libéraux. On connait très bien ses allégeances politiques.

Dutrizac était le seul capable de tenir tête aux libéraux. Le seul capable de voir le jeux caché du gouvernement Couillard.

Dutrizac dérangeait le pouvoir en place. Le pouvoir l’a t-il mis dehors ?

On n’en saura rien. Seul Benoit Dutrizac le sait peut-être.

Toutefois, on peut se demander si les relations entre le patron de Cogeco et le gouvernement Couillard, où, du moins, le PLQ on eu un effet sur le congédiement de l’animateur vedette.

Louis Audet PDG de Cogeco est un fédéraliste notoire et un bon contributeur du Parti libéral du Québec, le parti du premier ministre Couillard.

C’est certains que M. Audet ne devait pas aimer que l’un de ses animateurs écorche sans cesse le gouvernement Couillard. Il devait être aussi irrité par le fait que le PLQ boycotte une des ses émissions.

Mais M. Audet, même très irrité, tolérait Dutrizac, car son émission était populaire et rapportait.

Si le grand patron a été capable de tolérer Dutrizac pendant quelques temps alors pourquoi ce congédiement aujourd’hui ?

Parce que l’élection arrive bientôt, en 2018.

Les libéraux auront besoin de toutes les tribunes pour faire la promotion de leur parti. Ne pas aller à l’émission la plus populaire de la radio en après-midi, c’était se couper d’un instrument promotionnel.

Alors un petit appel du PM à Louis Audet demandant à son ami donateur d’aider, encore une fois, le Parti libéral ? Est-ce qu’il y a eu des pressions de la part du gouvernement Couillard auprès de Louis Audet pour congédier Dutrizac ?

Si le remplaçant de Dutrizac reçoit à nouveau les membres du cabinet Couillard, alors on aura notre réponse.

Pour l’instant, on a voulu faire mal à Dutrizac. On voulu l’ébranler. La direction aurait pu faire les choses proprement et attendre les vacances de l’animateur pour annoncer son congédiement. Non, on a choisi sciemment de le mettre à porte à 3 semaines des vacances estivales, pour l’humilier.

 

 

 

Voici les contributions au Parti libéral du Québec par Louis Audet, PDG de Cogeco:

DBZWYo-XcAQCH1D.jpg

Louis Audet est aussi  membre d’idée fédérale, un organisme de propagande fédéraliste.

DBWie8aUwAAwdgj.jpg

Mise à jour: Nous n’avons pas patienté longtemps avant d’avoir d’autres éléments de réponse.

Le remplaçant de Benoit Dutrizac, l’animateur Mathieu Beaumont, a reçu, à sa première émission, une ministre du gouvernement Couillard, Lucie Charlebois.

Le gouvernement libéral de M. Couillard boycottait depuis des années l’émission de Benoit Dutrizac. Aucun ministre ne venait à l’émission. Et là, il est congédié le vendredi, puis le lundi suivant, une ministre libérale se présente au micro de son remplaçant.

Une raison de plus, de croire à un congédiement politique.

Advertisements

61 réflexions sur “Dutrizac. Congédiement politique ?

  1. De très bons commentaires,qui font réaliser à quel point le parti libéral a le bras long. Cogéco vient de compromettre gravement sont intégrité journalistique et par le fait même il devrait être enquêté par le conseil de presse du Québec pour ce qui pourrait être un manquement à l’éthique journalistique.
    À bientôt j’espère M.Dutrizac, je serai à votre antenne pour votre prochain employeur.

    J’aime

  2. Revenez nous M. Dutrisac sur une autre chaine fini l’écoute des postes de Cogeco j’aimais beaucoup vous écoutez hâte de vous ré-entendre à bientôt

    J’aime

  3. Plus de Ditrizac, alors plus de 98,5 fm pour moi. Dutrizac avait son franc parlé et posait les vrais questions. Pas de questions que son invité (e) voulait entendre.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s